Faire un don

Évangile

Marc 4, 35-41

Écouter l'Évangile

Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. » Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait. Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? » 

Méditation

La tempête apaisée
par Soeur Anne Lécu
Écouter la méditation

Comment veux-tu qu’on tienne le coup, Seigneur, si tu dors quand nous avons peur ? C’est le monde à l’envers : tu dors, bien confortablement sur ton coussin, toi qui n’as pas de pierre où reposer la tête ! Bien sûr, je peux faire un joli commentaire de ce passage, montrant que Marc nous raconte à l’avance ta résurrection : tu dormais, les forces de la mort menaçaient de t’emporter, et avec toi l’Église, la barque ; et voilà que tu te réveilles, que tu te relèves, et leur intimes le silence.

Il n’empêche ! Combien de fois avons-nous l’impression que tu dors ? Ne serait-il pas temps de te réveiller ? La peur nous fait du mal. La peur grignote la foi et la confiance et que va-t-il en rester au bout du compte ? Voilà, tu le sais. Je n’aime pas être secouée par la tempête. J’ai le mal de mer. Je ne suis pas fichue, comme Pierre, de te rejoindre et de marcher sur l’eau. Je coule, moi, si tu dors pendant que la barque se remplit d’eau. Quand tu dors, j’ai peur que tu ne te réveilles pas. Ou bien trop tard. En fait, je ne sais pas si j’ai cette foi que tu réclames. Voilà, c’est dit. Si tu dors, ma foi est emportée par le vent. 

Ne dors pas, Seigneur. La tempête est en moi. Calme-la comme tu l’as déjà fait la grande nuit où tu priais ton Père en l’assurant que tous tes amis, même ceux qui venaient de te trahir, avaient cru en toi (Jn 17, 6). Calme-la en m’assurant que toi tu crois en nous, en moi. Emmène-moi dans ta sieste, le temps que passe l’orage. S’il te plaît !

Extrait de Signes dans la Bible (2014)

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches:

Ou copiez et partagez le lien:

À vous la parole

29 commentaires

Rédiger un commentaire

« Si la mer se déchaîne - Dena Mwana

1.
Si la mer se déchaîne,
Si le vent souffle fort
Si la barque t’entraîne
N’aie pas peur de la mort
Si la barque t’entraîne
N’aie pas peur de la mort.

Refrain :
... »

Lire la suite

Anita - 27 janvier 2024 - 23:31

« Que votre dire, votre parole est belle, soeur Anne
Vous répondez à toutes nos questions , hésitations , oublis , craintes , perte de joies, joie retrouvée ! »

Lire la suite

Godelieve - 27 janvier 2024 - 22:12

« Merci Sœur Anne de nous instruire de vos méditations.
Ma prière : Seigneur, réveille-nous car, sans le savoir, nous sommes en train de faire couler le monde que tu as créé. Amen »

Lire la suite

Richard - 27 janvier 2024 - 19:48

« ".... ET IL SE FIT UN GRAND CALME"
Merci Soeur Anne »

Lire la suite

Geneviève - 27 janvier 2024 - 18:00

« Merci Soeur Anne Lécu d'avoir partagé cette méditation avec nous. Merci encore ! »

Lire la suite

Patou - 27 janvier 2024 - 16:39

« Ce texte d'Evangile me redonne toujours courage. C'est un texte qui vient toujours au bon moment pour moi, au moment où je me sens faible et où je me rappelle de la présence de Jésus auprès de moi. Me... »

Lire la suite

Antoine - 27 janvier 2024 - 16:19

Grâce à l'application pour smartphones et tablettes, écoutez les podcasts des méditations et la prière chantée du matin, où que vous soyez.

Prier dans la ville, l'outil indispensable des curieux de Dieu qui aimeraient lui parler au quotidien.

-0:00