Faire un don

Évangile

Luc 2, 22-32

Écouter l'Évangile

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »

Méditation

Tout vient à point
par Frère Raphaël de Bouillé
Écouter la méditation

En espagnol, l’injonction « attends ! » se dit « espera ! » Je ne sais pas toujours faire de mes attentes des espérances. Moins encore, je ne sais pas toujours faire de mes impatiences une vive espérance de l’œuvre de Dieu, ici et maintenant. J’aimerais que plus souvent, quelqu’un me donne l’injonction : « Espère ! Raphaël, espère davantage ! Qui est le Dieu qui t’a choisi, aimé, donné l’existence, appelé à une vie bonne et rayonnante ? Vois les merveilles qu’il a faites avec les saints ! Espère enfin le Seigneur, espère davantage, accueille non pas ton espérance, mais celle de Dieu. » 

Syméon a eu le temps d’attendre, d’espérer la consolation d’Israël. Il a vu, dans ce petit enfant, l’immense salut que Dieu avait préparé. Marie et Joseph ne s’y attendaient pas : ils venaient au Temple simplement pour un acte religieux attendu et convenu. À travers ce vieillard, Dieu est venu donner la confirmation de ses promesses.

Aujourd’hui, vous allez vivre des moments prévus ou habituels. Êtes-vous prêt à vous laisser surprendre par Dieu, à poser un acte d’espérance imprévu, un acte de charité inhabituel ? Le vieux Syméon en est la preuve : tout vient à point à qui sait … espérer.

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches:

Ou copiez et partagez le lien:

À vous la parole

14 commentaires

Rédiger un commentaire

« Merci pour tout. Oui, Merci Seigneur pour ce beau cadeau qu’est l’Esperance. Espérance pour une meilleure santé, un monde meilleur, une Foi plus profonde.🙏🏻🙏🏻🙏🏻🕊️🕊️🕊️♥️♥️♥️✝️✝️✝️... »

Lire la suite

Reine Marie - 03 février 2024 - 3:30

« Me laisser surprendre par Dieu ? Ce sont les bras ouverts que je me laisserai surprendre par Dieu, Lui qui n'envoie que des grâces. De temps à autre, Il m'a surprise. Merci Seigneur.
"Et Dieu vit que ... »

Lire la suite

Geneviève - 02 février 2024 - 15:18

« Tout vient à point… à qui sait attendre… avec espérance…

Dieu a son Heure, et il nous donne le temps,
un cadeau du ciel pour tous et chacun….
Il nous offre à pleine main
une heure pour nous lever, ... »

Lire la suite

Anita - 02 février 2024 - 13:00

« Aujourd'hui, journée mondiale de la vie consacrée. Une pensée spéciale pour tous ceux qui se mettent au service du Seigneur et de leurs frères. Un grand merci aux frères dominicains qui nous entraînen... »

Lire la suite

J.c - 02 février 2024 - 10:54

« Merci Clémentine pour ce beau témoignage de Foi. UDP »

Lire la suite

JD - 02 février 2024 - 10:11

« Merci Frère:oui rien n'est plus important que l'espérance quand on voit tout se dégrader autour de nous... »

Lire la suite

Catherine - 02 février 2024 - 9:53

Grâce à l'application pour smartphones et tablettes, écoutez les podcasts des méditations et la prière chantée du matin, où que vous soyez.

Prier dans la ville, l'outil indispensable des curieux de Dieu qui aimeraient lui parler au quotidien.

-0:00