Faire un don
  • La Bible en continu

Souffrance

Episode 40 | 15.01.2024 | 15:56 min

frère Paul Adrien d'Hardemare

Couvent de l'Annonciation à Paris

Bonjour, je suis le frère Paul Adrien d'Hardemare et vous écoutez le podcast « La Bible en continu » dans lequel nous découvrons l'intégralité de la Bible, en 1 an. La traduction utilisée est la Bible de la liturgie. Avec mes frères dominicains de Prier dans la ville, de l’Amour vaincra et de l’École biblique de Jérusalem, je vous propose chaque semaine d'entendre un morceau de l'Ancien Testament, un psaume et un morceau du Nouveau Testament en lecture continue. J’introduis chacun de ces textes pour que vous en goûtiez la saveur et en tiriez bénéfice pour votre foi.

Vous écoutez l'épisode 40.

Psaume 45

Nous commençons par nous mettre en présence de Dieu avec le psaume 45, un psaume où il est décrit les moments de doute et de tumulte. Et c'est un psaume qui célèbre la stabilité et la puissance de Dieu et qui nous dit que, même au cœur des agitations de la vie, nous pouvons trouver en Dieu assurance et calme intérieur. 

Isaïe 50, 1 - 52, 12

Nous continuons notre lecture du livre d'Isaïe qui alterne des passages sur la consolation d'Israël, des avertissements, qui évoque aussi le retour de Babylone vers Jérusalem, mais, sans conteste, le sommet du passage que nous allons lire se situe vers le début, au chapitre 50, verset 4, et qui commencera par ces mots : « Le Seigneur, mon Dieu, m'a donné le langage des disciples » et qui constitue, ce qu'on appelle, le 3e chant du serviteur et qui est très certainement un des sommets du livre d'Isaïe, tant on peut y reconnaître la situation du Christ qui viendra après lui.

C'est une version autobiographique, qui nous est proposée là, du serviteur de Dieu : il se présente comme un disciple qui, dans une situation de persécution, doit répondre au tribunal. Il accepte la douleur, il accepte l'opprobre, par fidélité au Seigneur. 

Matthieu 26, 6-29

Nous passons maintenant à notre lecture de l'évangile selon saint Matthieu. Après le discours apocalyptique, nous passons maintenant aux derniers jours de la vie de Jésus. D'abord, aujourd'hui, le récit de sa trahison. Commençons à Béthanie avec une femme qui accomplit un geste d'amour, un geste qui survient entre le complot des grands prêtres et la trahison de Judas et qui est comme une sorte de parenthèse lumineuse, alors que les ténèbres se resserrent autour de Jésus. 

Puis nous aurons le récit de l'institution de l'Eucharistie, le dernier repas de Jésus, l'origine de la messe chrétienne. Ce repas initialement était un repas rituel qui servait à célébrer la sortie des Juifs hors d'Égypte. On se souvient de Moïse, on se souvient de l'origine lointaine de la pâque, quand les Juifs étaient en Égypte. Avec Jésus, ce repas prend une signification nouvelle. 

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel épisode de « La Bible en continu », notre rendez-vous hebdomadaire et intégral avec la Parole de Dieu.

Si ce podcast vous a plu, soyez prophète. Partagez-le à vos amis qui n'osent pas ouvrir la Bible. Que cette parole entendue grandisse en vous et porte son fruit.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Grâce à l'application pour smartphones et tablettes, écoutez les podcasts des méditations et la prière chantée du matin, où que vous soyez.

Prier dans la ville, l'outil indispensable des curieux de Dieu qui aimeraient lui parler au quotidien.

-0:00