Faire un don

Évangile

Matthieu 2, 13-18

Écouter l'Évangile

Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils.
Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.

Méditation

Bonne et mauvaise nouvelle
par Frère Jean-Laurent Valois
Écouter la méditation

La naissance d'un enfant n'est-elle pas toujours une joie ? Quand Dieu décide de venir habiter chez nous en la personne de Jésus, beaucoup se réjouissent de cette nouvelle. Regardez Marie. Elle n'a pas l'ombre d'une réserve quand, à l'annonce de l'ange, elle répond : « Voici la servante du Seigneur, que tout m'advienne selon ta parole ». Dans le Magnificat, elle laisse éclater sa joie quand elle se rend compte que la naissance de Jésus est la réalisation de la promesse de Dieu. Regardez les bergers. Ce sont les plus petits d'entre les petits et ils sont les premiers témoins de cette naissance et s’en réjouissent. Ils glorifient, ils louent Dieu, et annoncent partout la nouvelle. Regardez les mages. Ils se réjouissent d'une très grande joie.

Tout le monde se réjouit et pourtant Hérode ne se réjouit pas, loin de là ; il est bouleversé. Il faut dire qu'une seule chose compte pour lui : son pouvoir. Il représente le type d'hommes qui, tout au long de l'histoire, refusent d'accueillir Dieu dans leur vie. Persuadé que Jésus ne peut être qu'une menace pour son trône, Hérode n'hésite pas à faire massacrer les saints innocents. Leur sang préfigure le sang innocent de Jésus : « le sang de l'Alliance nouvelle et éternelle ». Quant à nous, réjouissons-nous de la naissance de Jésus. Elle nous introduit dans ce qui est toujours nouveau et éternel.

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches:

Ou copiez et partagez le lien:

À vous la parole

4 commentaires

Rédiger un commentaire

« Une mangeoire pour berceau,
Une étable pour logis et
des anges qui louent le Père !

Quelle joie, dans le ciel et sur terre,
Dieu réalise enfin son projet !

Ce Fils couché dans une mangeoire se fe... »

Lire la suite

Anita - 28 décembre 2023 - 14:03

« Là où il y a Jésus, il a toujours la joie. A Marie, aux Bergers, aux Mages, pourquoi pas à moi?
Je vis cette joie profonde durant la célébration de Noël 2023. Je loue le Seigneur, Il est vraiment Amo... »

Lire la suite

Rondro - 28 décembre 2023 - 12:55

Grâce à l'application pour smartphones et tablettes, écoutez les podcasts des méditations et la prière chantée du matin, où que vous soyez.

Prier dans la ville, l'outil indispensable des curieux de Dieu qui aimeraient lui parler au quotidien.

-0:00